Les arts divinatoires Lourdes - Je suis l'Immaculée Conception
   

Voyance

Un peu de tout

Webmaster



BOUTIQUE ESOTERISME voyance par téléphone
Cartes

Lourdes - Je suis l'Immaculée Conception

Les visions d'une petite paysanne pyrénéenne en 1858 devant la grotte de Massabielle, allaient faire de Lourdes un grand pèlerinage marial.

Lourdes

Le 11 février 1858, vers midi, une fillette de 14 ans, Bernadette Soubirous, aînée d'une famille misérable de Lourdes, ramasse du bois en compagnie de sa soeur Antoinette. Devant la grotte de Massabielle, elle "voit" quelque chose. Une forme, une présence, une femme ? De ce quelque chose ou de ce quelqu'un, elle en parlera durant près d'un mois en l'appelant simplement : Aquerô, mot patois signifiant: Cela.
Les gens de Lourdes sont intrigués.
Bientôt, une foule stationne devant la grotte. Dix-huit fois Bernadette "verra" Aquerô. "La Sainte Vierge ?", lui demande-t-on. - "Non, non, Aquerô", répond-elle.
Enfin, à l'abbé Peyramale, curé de Lourdes, rendu perplexe par l'attitude de la fillette et agacé par le comportement des curieux et des bigots, déjà prêts à voir quelque miracle, elle déclare le 4 mars que "la Demoiselle" vient de lui dire, parlant patois comme elle :
"Que soy era Immaculada Counceptiou". "Je suis l'Immaculée Conception".

L'apparition d'un dogme

Aquerô, sous son apparence féminine. ne se présente pas à l'enfant avec un nom de personne. Aquerô se dit être un dogme, celui de l'Immaculée Conception, défini dogme de foi par le pape Pie IX dans la bulle Ineffabilis datée du 8 décembre 1854.
La notion de la fête du jour ou "la mère de Dieu" fut conçue datait du XIIIe siècle. Clément XI, pape de 1700 à 1721, avait rendu cette célébration obligatoire chaque 8 décembre. Depuis longtemps les théologiens débattaient pour savoir si cette conception avait été immaculée, autrement dit si la Vierge avait été conçue exempte du péché originel. Le pape Pie IX avait enfin tranché en permettant à la Vierge d'échapper à la malédiction qui pèse sur la postérité d'Adam et d'Eve, et en la faisant bénéficier de la Rédemption, c'est-à-dire du rachat promis par son fils, lui aussi conçu sans péché. Quatre ans après l'établissement du dogme et de son enseignement, une fillette pieuse déclarait que ses "apparitions" étaient l'Immaculada Counceptiou.
Le destin de Bernadette Soubirous sera cruel. Après les dix-huit apparitions situées entre le 11 février et le 6 juillet 1858. elle ne bénéficiera plus de ces grâces. Elle prendra le voile en 1866 chez les soeurs de la Charité de Nevers et subira pendant treize ans la sévérité vigilante de la mère supérieure comme les tracasseries mesquines de la maîtresse des novices. Elle mourra, le 16 avril 1879, dans les atroces souffrances de la tuberculose pulmonaire et osseuse avec une carie du genou.
Quant au destin de la petite cité de lourdes, il sera fabuleux. Bernadette fut seulement canonisée le 8 décembre 1933, par Pie XI Pourtant, dès le 12 janvier 1862, l'évêque de Tarbes, après de longues hésitations, avait reconnu le caractère miraculeux des "apparitions" vécues par la fillette. La foi populaire avait eu raison de la prudence ecclésiastique. Car des foules innombrables défilaient devant la source que Bernadette elle-même avait fait sourdre le 24 février 1858 en grattant la terre humide de la grotte de Massabielle.
Déjà le 4 mars 1858, plus de 8000 personnes se pressaient devant la caverne nue. Aujourd'hui Lourdes reçoit annuellement quelque 3.000.000 à 4.000.000 de visiteurs dans sa ville marchande, dans ses hôtels, ses restaurants, sa basilique supérieure néogothique dédiée à l'Immaculée Conception et dans sa moderne basilique souterraine Saint-Pie X. Chaque année 45.000 à 60.000 malades sont exposés et prient devant la grotte décorée, et certains sont plongés dans les bassins alimentés par la source de Massabielle. Depuis 1858, une soixantaine de guérisons, après examen de plus de 5 000 cas par le Bureau médical des pèlerinages puis par le Comité médical international, ont été qualifiées de "miraculeuses" par l'Église. Miraculeuses ? parce que inexplicables du point de vue "naturel" ou "scientifique".

- Moulin de Boly (maison natale de Bernadette)
- Musée Bernadette-Soubirous
- Cachot (demeure de la famille Soubirou à l'époque des apparitions)
- Musée Notre-Dame (documents sur Bernadette et les pèlerinages)
- Esplanade du Rosaire
- Basiliques
- Grotte de Massabielle et piscines


Guide pratique - Retour






 
Divination directe avec l'un de nos consultants