Médium Vs voyant : différences et compétences !

Employés à tort et à travers, les termes de médium et voyant sèment partout où ils font leur apparition la confusion. Souvent, on se résout alors à dire qu’ils sont synonymes ou tout simplement qu’ils veulent dire la même chose. Et pourtant, la réalité est très différente de ce qui se dit généralement à propos des deux termes. Ainsi, entre médium et voyant, la frontière si inexistante est bien marquée puisqu’il n’y parait. À cet effet, si frontière et différence il y a, où se trouvent-elles ? De quelle compétence peut se prévaloir un médium ? Quel est le champ d’action du voyant ? Peut-on être les deux en même temps ? Faisons alors le voyage vers ces deux univers pour découvrir ce qu’ils nous cachent.

Qui appelle-t-on le médium ?

Passé à la postérité et dans le langage courant grâce à l’ouvrage d’Allan Kardec Le Livre des médiums, le mot médium a été d’abord emprunté de l’anglais avant de devenir un terme français vers la fin du XIXe. Il signifie étymologiquement « milieu » et sert donc à désigner une personne qui joue le rôle d’intermédiaire entre le monde des vivants et celui des morts. De ce fait, le médium est une personne qui a la possibilité de communiquer avec les personnes disparues et qui souhaite laisser un message aux vivants. Dans le cas inverse, le médium sert d’intermédiaire entre une personne disparue et un vivant qui souhaiterait communiquer avec lui. La plupart du temps, les personnes de ce monde fragilisées par la disparition brutale d’un être cher voudraient savoir si tout se passe bien pour leur défunt. De façon globale et en se limitant au sens strict du terme, le médium n’est donc qu’un intermédiaire entre ce monde-ci et celui de l’au-delà.

Qui appelle-t-on le voyant ?

Le voyant est en général celui qui voit. Si cette définition parait très simpliste, il y a lieu de compléter que le voyant est une personne dotée de capacités divinatoires qui lui permettent de percevoir des informations à travers le temps et l’espace. Cela suppose qu’un voyant est capable de voir l’avenir, le présent et le passé de celui qui le consulte. En outre, le terme de voyance devrait exister déjà dans les civilisations anciennes et a été mentionné même dans la bible. À cet effet, des mentions en sont faites lorsque par rapport à la divination, il est dit dans Deutéronome 18.10-12 « Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer par le feu son fils ou sa fille, qui s’adonne à la divination, aux augures, aux superstitions et aux enchantements, qui ait recours aux charmes, qui consulte les évocateurs et les sorciers, et qui interroge les morts. »

La différence entre les deux définitions

Un petit coup d’œil aux deux définitions de médium et de voyant permet d’établir une première différence. Celle-ci concerne le rôle que joue chacun. À cet effet, si le premier fait office d’intermédiaire ou de messager entre le vivant et un esprit supérieur, le second aide plutôt à connaitre l’avenir, le présent et le passé. Ainsi, le médium n’a aucune connaissance du passé, du présent ou du futur de la personne qui vient le consulter ; de même, le voyant n’a aucun potentiel de médiumnité. Par ailleurs, si la médiumnité apparait plutôt comme un art tout à fait récent, celui de voyance est bien plus millénaire.

Quels sont les outils de travail du médium ?

Doté de capacités innées pour correspondre avec l’au-delà, le médium travaille sans aucun support. Et pour entrer en correspondance avec les esprits des défunts, il lui suffit d’être réceptif aux messages transmis par ces derniers. À cet effet, selon le canal par lequel il perçoit ce message, on différencie deux types de médium : le médium clairvoyant (celui qui voit) et le médium clairaudient ou clairentendant (celui qui entend). Les messages que reçoit le médium la plupart du temps se déclinent en des flashes d’images ou des sons. Alors, avez vous envie de correspondre avec un proche disparu ? Pour contacter un médium gratuit, n’hésitez pas à cliquer dans l’ancre.

Quels sont les outils de travail du voyant ?

Pour pratiquer son art, le voyant utilise un certain nombre de supports. Il s’agit généralement du tarot, des cartes, des runes, de la boule de cristal, des nombres, des astres ou encore de la paume des mains. Chacun de ces supports va donner naissance à un art divinatoire. Ainsi parle-t-on ;

  • de chiromancie pour la divination par la paume des mains ;
  • de cartomancie pour la divination par les cartes ;
  • d’astrologie pour la divination par les astres ;
  • de numérologie pour la divination par les nombres ;
  • etc.

Se confondant au médium, il existe des voyants qui n’utilisent cependant aucun support. À cet effet, il est presque difficile de les identifier des médiums. On parle alors de voyance pure, voire intuitive. Elle se distingue donc de la voyance qui fait usage de boules de cristal, de carte ou tout autre support. Celle-ci est alors désignée sous le terme plus approprié de la mantique, c’est-à-dire l’art de la divination en lui-même. Définie comme inductive, artificielle et technique, la mantique peut donc s’apprendre aisément tandis que dans le cas de la voyance pure, on n’est plutôt face à une capacité innée.

La différence du point de vue méthode de travail

Alors que le médium s’emploie à entrer en contact avec un esprit supérieur sans aucun support de connexion, le voyant pour prédire l’avenir, relater le passé ou expliquer le présent s’appuie sur un certain nombre de supports qui définissent d’ailleurs son titre de voyant. De ce fait, on observe une différence notable du point de vue de la méthodologie de travail. Par ailleurs, il faut remarquer que le médium dans son travail se connecte à un esprit supérieur, au monde de l’au-delà. Ce qui n’est nullement le cas du voyant, qui lui, se connecte plutôt à l’âme ou à l’esprit de la personne vivante et lui transmet ensuite des informations sur sa vie. Les spécialistes diront alors du premier

« qu’il se connecte au monde effrayant de l’au-delà sans l’aide d’aucun de ses sens et n’a par ailleurs aucune influence sur ce monde parallèle » ;

tandis que du second, on dira qu’il est animé d’une sorte de sixième sens qui lui permet une connexion avec le monde du vivant uniquement.

Existe-t-il des médiums voyants et des voyants-médiums ?

Aujourd’hui, il est de plus en plus fréquent de voir des gens se prévaloir des deux dons. Cependant, attentions aux fraudes et aux arnaques. Dans les faits, la plupart des médiums sont dotés du don de voyance. Mais, il est rare de croiser le contraire. En effet, au fil des explications, on peut se rendre compte qu’il doit être beaucoup plus difficile d’être médium que d’être voyant. Ceci tient au fait que les deux spécialistes ont accès à deux mondes différents dont l’un (l’au-delà) est plus inaccessible que l’autre (notre monde).

La pratique de la médiumnité

Comment devenir médium ? Devenir médium, c’est d’abord une capacité innée qu’il faut apprendre à développer. À cet effet, pour beaucoup de spécialistes de la question, c’est l’une des capacités parapsychologiques les plus effrayantes qu’aient pu avoir un nombre très réduit d’hommes. Il s’agit donc de se mettre en contact avec des esprits qui peuvent parfois être bienveillants et parfois malveillants.

N’ayant aucun contrôle sur ces derniers, le médium est donc amené à beaucoup travailler sur lui-même avant de prétendre à utiliser son don, un don qui peut se manifester à lui à n’importe quel moment.

Par ailleurs, parfois quelqu’un qui désire bien exercer son don de médiumnité peut se retrouver dans l’incapacité de le faire. La raison étant que son subconscient le juge encore trop peu préparé au rôle de médium qui, avouons-le, est bien dangereux. Cependant, il est de plus en courant de voir certaines personnes, des moldus si on était dans Harry Potter s’intéresser à la médiumnité. Ainsi, retrouve-t-on de plus en plus de médiums qui communiquent avec le monde l’au-delà en faisant recours à des procédés artificiels comme le Ouija, une planche divinatoire.

La pratique de la voyance

Comme la médiumnité, la pratique de la voyance est d’abord un don. Elle peut se manifester dès la tendre enfance aux élus. C’est pourquoi certaines personnes n’hésitent pas à parler de la voyance pure ou intuitive quand il s’agit des cas innés. Néanmoins, la voyance peut également faire l’objet d’un apprentissage. Et puisqu’elle fait appel aux capacités extra-sensorielles, tout le monde peut s’y initier, mais avec des degrés de maitrise différents. Dans ce contexte donc, il est beaucoup plus raisonnable de parler alors de la mantique, c’est-à-dire l’art de la divination appris et non acquis. On utilisera donc des supports de divination à l’instar de ceux sus-cités.

Pourquoi aller voir le médium ?

On peut imaginer la raison pour laquelle certaines personnes peuvent choisir de voir un médium… Dans la plupart des cas, il s’agit de rentrer en contact avec un être cher. Cet être cher est généralement un enfant dont on a du mal à accepter la disparition. De nombreuses enquêtes ont également prouvé que ce sont les femmes qui sont les personnes qui entrent le plus en contact avec les médiums. Et la raison concerne toujours la disparition non encore acceptée par elles de leur progéniture. Cependant, comme dans le film Poltergeist de Steven Spielberg, on peut faire intervenir un médium pour communiquer avec des entités supérieures. Cela est déjà arrivé plusieurs fois et élargit donc le champ d’action du médium qui ne communique pas uniquement avec les morts, mais également avec d’autres entités du monde paranormal.

Pourquoi aller voir le voyant ?

Le voyant est une personne qui se connecte à un client pour l’aider à régler des problèmes pratiques. À cet effet, la plupart des personnes qui rendent visite à un voyant le font pour connaitre l’avenir de leur vie, de leur travail et quelquefois l’avenir de leurs enfants. Mais voir un voyant permet aussi d’expliquer un fait présent qu’on ne comprend pas et qui pourrait avoir un rapport avec le passé. De ce fait, le voyant est également habileté à expliquer le passé de son client. Il peut également proposer des solutions, offrir des conseils et même pratiquer son don à distance grâce aux canaux digitaux. À cet effet, aujourd’hui, on rencontre beaucoup de cabinets de voyances en ligne via les sites web et les réseaux sociaux.

Qui sont les médiums les plus célèbres de l’histoire ?

Comme dans toutes les disciplines, il y a toujours des talents qui se font remarquer. Le monde de l’accessibilité au paranormal a eu aussi ses grandes vedettes. À cet effet, de nombreux noms sont restés à la postérité :

Edgar Cayce : né en 1877 et mort en 1945, E. Cayce est célèbre pour ses Lectures « Reading » au cours desquelles, il abordait de nombreux sujets tels que : les rêves, les phénomènes psychiques, la santé mentale, la méditation, la prière, le développement spirituel, le commerce, la réincarnation et l’Atlantide. Son premier fait d’armes arrivé à l’âge de 5 ans est d’avoir donné à son médecin à haute voix le remède à sa maladie, alors qu’il était dans un état comateux.

Eusapia Palladino : née en 1854 et morte en 1918, elle fut très célèbre à travers l’Europe occidentale. En effet, cette médium italienne s’était distinguée par ses capacités de lévitation, son don de communication avec les morts, mais aussi son pouvoir de matérialisation des fleurs.

Neale Donald Walsch : né en 1943, ce médium américain est célèbre pour avoir transcrit ses conversations avec Dieu survenues à la suite d’un accident de voiture. Pour lui, une entité supérieure lui aurait dicté ses fameuses Conversations, et il se revendique de ce fait comme un simple messager « ma main est restée suspendue au-dessus du papier, comme retenu par une force invisible. Soudain, la plume s’est mise à bouger d’elle-même ».

Francisco Cándido Xavier : né en 1910 et mort en 2002, il n’y a point de doute que F. Xavier soit le médium le plus prolifique du siècle passé. Il était surtout connu pour ses poèmes de très grande qualité qu’il signe de poètes disparus ; Le Parnasse d’outre-tombe en est le tout premier exemple. Proposé au prix Nobel de la paix par le Brésil sans succès, F. Xavier dit Chico meurt en 2002 en philanthrope et héros brésilien.

Hormis ces noms, d’autres personnalités marqueront également de leur empreinte le monde du paranormal, mais également de la parapsychologie et du spiritisme. C’est le cas de William Stainton Moses ou encore de Rosemary Brown.

Qui sont les voyants les plus célèbres de l’histoire ?

Lorsqu’on parle de la voyance, on pense en même temps à l’avenir. À cet effet, dans l’histoire de l’humanité, certains hommes et femmes se sont particulièrement illustrés par leur don de voyance et de prédiction. Voici quelques-uns que vous connaissez certainement :

Michel de Nostredame : né en 1503 et mort en 1566, Michel de Nostredame est mieux connu sous le nom de Nostradamus. Apothicaire et médecin du roi Charles IX et de la reine Catherine de Médicis, il est resté surtout célèbre pour ses prédictions sur la marche du monde, dont les fameuses Centuries. Il aurait prédit par exemple la mort d’Henri II.

Marie-Anne-Adélaïde Lenormand : née en 1772 et morte en 1843, la célèbre Madame Lenormand était une voyante française réputée. De ces prédictions passées à la postérité, on retient celle sur la mort violente de Marat, Robespierre et Saint-Just, trois grands personnages de la Révolution française qu’elle rencontra au cours de sa carrière.

Lois Gibson : née vers 1950, Lois se distingue par ses portraits-robots de criminels que leurs victimes n’ont pas eu le temps de voir. Travaillant depuis 1989 avec le FBI, elle a permis l’identification et l’arrestation de 1 069 criminels sur environ 3 000 cas qui lui avaient été soumis.

Jojo Acuin : né en 1947 et mort en 2010, jojo est un voyant célèbre de Philippines. Il aurait prédit l’éruption du mont Pinatubo en 1991, le tremblement de terre au Luçon centrale en 1990 ou encore, qu’un des candidats à la présidence des Philippines en 2004 mourra avant les élections. Il s’agira de Fernando Poe Jr, le principal rival de Gloria Macapagal-Arroyo.

Cette liste est non exhaustive, car on aurait pu citer également Maria Duval, Alexis Didier ou encore Yaguel Didier.

D’une façon générale, on retient qu’il existe bel et bien une différence entre médium et voyant. Mais, il n’est pas exclu de rencontrer des gens qui combinent les deux arts.

Follow and like us:
error

Laisser un commentaire